Faut-il parler de la maladie aux enfants et si oui, comment ?

Parler de la maladie aux enfants © Onze Octobre
Hier, nous avions la chance d’accueillir la psychologue Magali Droz, pour une rencontre sur le thème : “Faut-il parler de la maladie aux enfants et si oui, comment ?”. Magali Droz est spécialisée dans l’accompagnement des familles touchées par la maladie (ou autre événement de vie difficile : séparation, divorce, décès…) et elle publie régulièrement des livres pour faciliter les discussions avec les enfants, sur tous ces sujets. Hier, elle a accepté de venir répondre à toutes nos questions :
  • Faut-il parler de la maladie aux enfants, quel que soit leur âge ?
  • Faut-il attendre que les enfants posent des questions ou en parler en amont ?
  • Faut-il parler de la maladie même quand elle ne se voit pas ?
  • Et quand on n’a pas encore de diagnostic ?
  • Comment aborder le sujet ? Que dire ? Comment faire quand on a des enfants d’âges différents ?
  • Jusqu’où aller dans les explications ?
  • Faut-il parler de ce qui peut arriver dans le futur, des conséquences possibles (handicap, invalidité, décès…) ?
  • Si l’on risque de mourir, faut-il le dire aux enfants ? Doivent-ils être au courant ? Ne risque-t-on pas de leur faire trop peur ?
  • Y a-t-il des cas où il vaut mieux cacher la vérité ou au contraire, faut-il toujours être honnête ?
  • Y a-t-il des choses à ne pas dire ?
  • Une fois l’annonce passée, faut-il parler de la maladie au quotidien ?
  • Que faire quand les enfants se montrent angoissés ? Comment les rassurer ?
  • Quels signes doivent inciter à consulter un psychologue ?
  • Qu’est-ce qu’un psychologue va pouvoir apporter ?
Si vous n'avez pas pu assister à cette rencontre mais que le sujet vous intéresse, voici le replay :

 

*** La suite est réservée aux membres du réseau ***
Pour en savoir plus sur le réseau et/ou vous inscrire, cliquez ici.
Ou si vous êtes déjà membre, connectez-vous.